Thomas TANZILLI





THOMAS TANZILLI

L'huile, l'aquarelle, le pastel, le fusain, la sculpture,
aucune technique ne lui est étrangère.
Artiste de talent et homme de générosité, il fait partie de notre association depuis 1982,
en fut le président et en est resté président d'honneur.
Depuis 20 ans, il enseigne la peinture au comité social de la mairie de Villeurbanne.
Ses tableaux sont des fenêtres ouvertes sur le monde.


 

THOMAS TANZILLI :
La vocation d’illustrer la vie

L’huile, l’aquarelle, le pastel, le fusain, la sculpture, aucune technique n’est étrangère à Thomas TANZILLI. Artiste de talent et homme de générosité, il fait partie de l’association des artistes villeurbannais depuis 1982, en fût le président, et en est resté président d’honneur. Depuis 20 ans, il enseigne la peinture au comité social de la mairie de Villeurbanne. Ses tableaux sont des fenêtres grandes ouvertes sur le monde, mais ce qui ma conduite chez lui, ce jour-là de novembre 2004, c’est la bande dessinée.Thomas pratique cet art avec bonheur, il a illustré des nouvelles policières parues à Lyon en 1959, copiste dans une ambiance de séries américaines chez Imperia. À Paris, il a connu GOSCINNY et apprécié son sens de l’humour. Lors d’un repas, MORRIS lui a dessiné sur un menu l’un des Dalton (je parie que c’était Averell, l’éternel affamé). Pour Thomas, la B.D. est “la première expression artistique populaire”. Ne remonte-t-elle pas aux fresques préhistoriques ! et les vitraux, et les tympans des cathédrales ! sans jamais perdre de son intérêt, puisqu’elle représente chaque époque. C’est ainsi qu’on doit à Thomas de nombreuses fresques, dans les écoles, les associations sportives, des cafés du Haut-Beaujolais (Cours-la-Ville, Le Cergne). Il s’est mis aussi dans la peau des personnages : le sauveteur venant sur sa barque, c’est lui-même, venant au secours des habitants du quartier St-Jean à Villeurbanne, lors des inondations de 1955, Thomas avait 25 ans. Puis Thomas s’est consacré à l’illustration de métiers de la période 1885-1905 dans le canton de Belmont (Loire). Cela nous compose une galerie de personnages traités au lavis avec du brou de noix. Ces hommes vivent en moyenne montagne : le berger, le tisserand (ou fileur), le pompier, le forgeron (métier pratiqué par Thomas), le curé et son antagoniste l’instituteur, qui enseignait aux enfants la géographie d’une France amputée de l’Alsace-Lorraine, et voici le tambour communal (nom d’époque pour garde-champêtre). Mais que fait ici un cosaque ? avec sa troupe, il a envahi Paris. Quand-il entre dans un estaminet (vocabulaire de ce temps-là), il crie “Bisrrro !” ce qui veut dire “vite !”,. Excédés, les Parisiens l’imitent au point de faire de “bistrot” le nom familier d’un débiteur de boissons. Pas un détail ne manque dans les costumes. Regardez ce facteur en 1895, Thomas l’a offert à Claude MARCHAND, un ami journaliste. Peu après (comme on dit dans dans la B.D.). Thomas ouvrant “le progrès” édition roannaise se trouvait nez à nez avec son facteur malicieusement reproduit par Claude. Ce n’était pas une lettre que le facteur-messager portait à Thomas, mais la promesse d’un livre regroupant illustrations et écrits des deux amis, dans une parfaite complicité. Pour exprimer tant de réalisme et de tendresse à travers ces tranches de vie, il faut être un témoin des hommes de tous les temps, et de l’éternelle nature : des tableaux de Thomas TANZILLI, on peut en contempler en Belgique, en Italie, au Japon, en Biélorussie (musée de Moghilev). Notons qu’il a participé à une “pleine-air peinture”, c’est le mot employé en Biélorussie, par respect pour le travail sur le terrain cher aux impressionnistes. Le secret de cette lumière ? Il suffit de lire un des poèmes de Thomas :
“Un jour le vent souffla à mon oreille   
Qu’il existait une fleur,
A nulle autre pareille (...)   
Comme je lui demandais où poussait cette fleur :   
Elle pousse seulement tout au fond de nos cœurs,”
Monique CLAVAUD.





Cliquez sur les images









A.A.V. Centre Culturel et de la Vie Associative de Villeurbanne - 234, crs Emile Zola 69100 - Villeurbanne
© Artistes Villeurbannais