Jean-Jacques WAMBST 







Diplômé de L’Enseignement Supérieur
des Arts Appliqués
des écoles BOULLE et DUPERRE

Membre de la Société Nationale des Beaux-Arts de PARIS

Professeur de Peinture & de Dessin à l’UAICF

Membre des Artistes Villeurbannais
Sociétaire des Artistes Indépendants de Paris
Sociétaire de l'AYAC



Le rayonnement
On «entre» dans un tableau de Jean-Jacques Wambst comme dans un univers. Sa peinture se prolonge hors du cadre, comme les rayons fusent depuis le soleil. Il aime raconter son parcours artistique. Son frère aîné peignait, il fit de même. C’était la première fois, il avait 35 ans. Il essaya l’huile, l’encre dans un enthousiasme grandissant. Et pour se dépasser et se lancer un défi, il voulut peindre des chevaux pour faire un cadeau à sa mère. Ce fut le départ… et ces premiers pas devinrent vite un galop.   
Un an plus tard, en 1996, il prenait des cours. Encore une année, c’était lui l’assistant du professeur.
Sa première exposition, en 1998, se décida en quinze jours. Une réussite, un feu d’artifice ! Il voulut alors tout à fait apprivoiser les techniques, en effectuant un stage d’un an à Paris, avec les écoles Boulle et Duperré, ce qui correspond à trois ans de Beaux-Arts. Puis, de retour sur Lyon, il suivit des stages de gravure. Depuis sept ans, grâce au Comité d’Entreprise de la SNCF (où il travaille), il connaît le bonheur d’enseigner à des élèves aussi passionnés que lui, dans un échange fructueux. Mais, en véritable artiste, il sait que, plus on avance, plus l’horizon recule. Pionnier de la peinture, il continue à chercher. Après des années passées pinceau en main, il adopte, en 2002, le couteau sculptant ses tableaux – une technique qui va le mener vers l’abstrait, «un grand virage», dit-il. Zao-Wou-Ky devient son Maître spirituel. L’abstrait est plus ardu que le figuratif…puisqu’en principe «on fait ce qu’on veut» mais qu’en réalité, la toile ne peut vivre que par des énergies ; «le tableau nous oriente», affirme-t-il. «Certaines formes interpellent, c’est une force qui nous mène». Oui, à condition se savoir suivre ce guide ! Depuis peu, Jean-Jacques Wambst a effectué ce qu’il appelle «un virage à 45°», une alliance de l’abstrait et du figuratif, suggéré – personnages, ciels, édifices. Un style marqué de sa griffe ! Les œuvres de cet artiste rayonnent de plus en plus loin. Membre de la Société Nationale des Beaux-Arts de Paris depuis 2002, il en sera bientôt sociétaire. Il est déjà sociétaire aux Indépendants de Paris. De nombreuses galeries l’accueillent, Galerie Artitude (Paris), Galerie Camaver (Italie), Galerie Gora (Montréal), etc. Il fait également partie de la Fondation Taylor à Paris.
Et ses toiles voyagent dans le monde, Espagne, Russie, Corée du Sud, USA, etc. Je quitte à regret cet appartement au 14ème étage, sachant que je vais retrouver le gel mordant de ce début de février.
A l’arrêt du bus, tout le monde grelotte. Mais j’ai emporté dans mon âme tant de lumière, que pour moi il fait beau.
Monique Clavaud


Cliquez sur les images
email








A.A.V. Centre Culturel et de la Vie Associative de Villeurbanne - 234, crs Emile Zola 69100 - Villeurbanne
© Artistes Villeurbannais