Année 2008
invitée d'honneur
Joëlle LAMBERT-BUTTE








" La terre est une orange bleue." Paul Eluard
 
Parole visionnaire que celle du grand poète Eluard. Il métamorphose une planète en oeuvre d'art.
Joëlle Lambert-Butte suit ces traces. D'un monde connu, l'Atlas, elle fait un monde nouveau en privilégiant deux couleurs complémentaires, l'orange
( composé de rouge et de jaune ) et sa partenaire, étrangère à sa composition, le bleu. L'ocre s'immisce parfois dans ses tableaux, pour intensifier la chaleur, et le blanc est là pour faire vibrer la neige, car ce pays est nourri d'oppositions, chaud et froid, feu et glace, vallées, déserts et montagnes. Le secret de la force de ses tableaux est dans la maîtrise des contrastes. La plus grande cohérence stylistique permet de créer un monde dans lequel on aime, en même temps, se perdre et se retrouver. Cette fluidité mouvante des sables, ces brumes impalpables mais denses, ces pics acérés, nous entraînent dans leurs sortilèges. Le simple énoncé des titres est un voyage : " la grande vallée," " ce matin-là, l'Atlas," " le monde en bleu," " le désert à Tafraoute," " le toit du monde," nous voilà fascinés. Ne serait-ce pas une planète inconnue ? Non, ce monde existe, mais Joëlle nous apprend à le regarder.
La chaleur frissonne, le froid brûle.
L'évanescence se pose sur la compacité.
Dans les montagnes comme sur le sable, la géographie devient alchimie, et les pinceaux écrivent les cartes d'une randonnée sans envie de retour. Ces lignes dans le ciel, sont-elles les sommets les plus hauts, ou des nuages ? Ne répondons pas. Le mystère doit persister. Et ces mouvements ondulants, sont-ils des crêtes ou bien des vagues ?
Ces oeuvres ont toutes un lien entre elles et forment un monde mi-réel, mi-imaginaire et pourtant chaque tableau est un univers. Ce sont d'immenses déclinaisons, ou des variations infinies sur un thème.
Et j'aime à citer de nouveau Eluard : " mais dans ma nuit je n'ai rêvé que de l'azur." Car ce voyage aux confins de la terre est un voyage dans l'âme.
Si je devais m'arrêter sur un seul tableau, je serais bien embarrassée ! Mais j'aimerais celui que Joëlle a nommé " l'envol." Un grand oiseau déploie ses ailes qui s'étendent comme des nuages ou des chaînes de montagnes. Est-ce un aigle royal ? Ou la colombe ? Signes de puissance et de sérénité. Il semble porter un message. Si j'ai commencé par Paul Eluard, si la force de sa pensée s'est imposée à moi au fil de mon écriture, c'est avec lui que je voudrais - non pas conclure - mais prolonger, au-delà des mots, la magie de ce cosmos.
Eluard, pendant la Résistance, en évoquant la Liberté, s'écriait " j'écrirai ton nom." Et l'envol, lui aussi, comme ses tableaux frères et complices, écrit
" Liberté."
     Monique Clavaud
Diplôme de l'Ecole des Beaux-Arts de Lyon.
Diplôme National des beaux-Arts ENVIRONNEMENT
DESS Urbanisme et Environnement
Professeur d'arts plastiques Nantua, Villeurbanne, Vénissieux, Grigny, Villefranche, Craponne
Depuis 1986, intervenante aux ateliers d'arts créatifs Tarare
Réalisations de colorations urbaines :
Ville de Rive de Gier
Ville de Rillieux la Pape
Ville de Grigny
Ville de Villeurbanne
Ville de Saint Fons
St-Symphorien/Coise
Ville de Bron
peintures murales :
Ternay, Neveucelle,
Meribel-les-Allues, Brides-les-bains,
Tarare, St-Loup,
Bourg de Thizy
Joëlle Lambert-Butte
 Le Crêt - 69620 Saint-Vérand
 Tél/Fax : 04 74 71 78 87
 E-mail : joelle.lambert032@orange.fr

Joëlle Lambert-Butte et monsieur Jean-Paul Bret
maire de Villeurbanne





Cliquez sur les images

  Les invités
d'honneur
2002
BORTO

2003
Reine FAYOLLE

2003
David LEFEBVRE

2004
Françoise BOSSUT

2005
Olivier GENET

2006  
Marie-Hélène
MESTRALLET

2006
Roger FORESTIER

2007
Jacky PECHEUR


2008
Joëlle
LAMBERT-BUTTE


 2009 
Anne-Marie GLATHOUD



A.A.V. Centre Culturel et de la Vie Associative de Villeurbanne - 234, crs Emile Zola 69100 - Villeurbanne
© Artistes Villeurbannais